Conseils utiles

Comment renforcer l’immunité de l’enfant: les 26 règles d’or du Dr. Komarovsky

Pin
Send
Share
Send
Send


Bonne journée mes chers! La saison des rhumes est imminente et il est donc important aujourd'hui de renforcer l'immunité de l'enfant, surtout s'il tombe souvent malade. Mais d’abord, je vais vous parler un peu de mon expérience.

Ma fille a trois ans. Elle fréquente la maternelle depuis un an. Pendant ce temps, un nez qui coule la hantait constamment, mais elle ne chauffait pas plus de quatre fois. Que cela soit dû au vaccin Prevenar (de l’infection à pneumocoque) l’année dernière ou à un traitement vitaminique régulier - je ne peux pas en dire autant. Peut-être que tout est dans le complexe.

Chaque année, avec l'arrivée du froid, je suis, comme beaucoup d'entre vous, préoccupée par la question de l'immunité croissante des enfants. Après tout, nous voulons tous passer le moins de temps possible en congé de maladie et mener une vie active et mouvementée. C’est pourquoi, pour ma fille, je donne régulièrement divers complexes probiotiques, de l’huile de poisson, de la gelée royale et du lait de drone, de la teinture d’eau de propolis et des préparations de vitamines et de minéraux destinés aux enfants toute l’année.

Causes des maladies courantes

Il y a beaucoup de rhumes qui attendent le corps des enfants. Et si auparavant ils étaient unis par l'abréviation bien connue OP3, le nom le plus approprié est ARI (infections respiratoires aiguës), ce qui ne change pas l'essence du problème.

Les bactéries et les virus peuvent affaiblir l'immunité des enfants et les mettre au lit, comme auparavant, en grand nombre - avec de nombreux sous-groupes et sous-types. C'est cette diversité qui détermine la série de maladies offensives lorsqu'un enfant, ayant surmonté un type de virus et développé une immunité à ce virus, en détecte immédiatement un autre, contre lequel il n'est pas protégé.

Une autre chose est que tous les enfants ne sont pas également vulnérables à l'infection. Il arrive que deux enfants d'un an fréquentent un groupe d'écoles maternelles, alors qu'un bébé est constamment malade et l'autre 1-2 fois par an. Pourquoi

Affaiblissement de l'immunité chez les enfants

Le nombre d'enfants malades, de longue date et de longue durée, est actuellement de 70 à 75% en Russie. La raison en est une immunité affaiblie, qui se forme souvent déjà dans les premières années de la vie.

  • On sait que plus les enfants communiquent avec les autres bébés, plus ils “attrapent” les infections. Tout d’abord, cela s’applique aux enfants de la maternelle. Si possible, essayez d'envoyer le bébé au jardin après 4-5 ans, et pendant les épidémies (presque toute la période automne-hiver), ne visitez pas les lieux encombrés (magasins, cinémas, transports) avec lui.

  • Les enfants de fumeurs sont malades non seulement plus souvent, mais également avec un grand nombre de complications.
  • Naissance avant terme - les bébés prématurés sont particulièrement malades au cours de leur première année de vie.
  • Alimentation artificielle - chez de tels enfants, l'immunoglobuline A est presque toujours réduite, ce qui est responsable de l'immunité des muqueuses du nez, du pharynx et de l'intestin.
  • Allergie - augmente la fréquence des otites moyennes (maladie de l'oreille) et des sinusites (sinus). Parfois, les enfants peuvent être victimes d'infections répétées dues à des maladies chroniques de la cavité thoracique et des reins.

Comment renforcer l'immunité des enfants?

  1. Nettoyage de la maison - nous jetons de gros jouets en peluche, des tapis, nous détruisons notre maison au maximum!
  2. Le nettoyage humide dans la pièce doit être effectué à l’eau claire, sans aucun détergent. Il est conseillé d'acheter un aspirateur avec un filtre HEPA, il est préférable que ce soit un robot aspirateur qui doit être démarré tous les jours. La poussière, volant autour de la maison, porte des virus, des allergènes.
  3. Les lampes à ultraviolets bactéricides fermées peuvent fonctionner toute la journée en présence de personnes.
  4. Plantes d'intérieur. Beaucoup d'entre eux contiennent un grand nombre de produits volatils qui aident à protéger la maison des infections par le froid. Par exemple, le cyperus réduit les bactéries dans l'air de 59%, le bégonia et le pélargonium - de 43%, les asperges - de 38% et le caféier - de 30%. Géranium, azalée, asperges, taches de Dieffenbachia, ficus Benjamin, tous les agrumes sont riches en ces composés utiles. A propos, les huiles essentielles émises par les plantes non seulement purifient l'air, mais améliorent également le bien-être de tous les habitants de la maison et augmentent leur résistance aux maladies respiratoires aiguës. Donc, si vous n'avez pas encore rejoint la floriculture en intérieur, nous vous conseillons de trouver rapidement un "ami vert".
  5. La pièce doit être aérée plus souvent - surtout le matin, après la nuit. La température de l'air ne doit pas dépasser 20 degrés.
  6. Avant de sortir, lubrifiez la muqueuse nasale du bébé avec la pommade Viferon ou la pommade Oxolin.
  7. De retour à la maison, lavez le nez du bébé avec une solution saline (Aquamaris, Physiomer). Vous pouvez simplement instiller une solution de sel marin dans votre nez (1 cuillerée à thé par verre d'eau), et pour les enfants plus âgés (à partir de 3 à 4 ans), rincez-vous la gorge avec une solution. Donc, vous lavez les virus possibles du nasopharynx.
  8. Si vous ou un de vos proches avez attrapé un rhume, ne soyez pas trop paresseux pour mettre un masque spécial pour vous-même (ou une autre personne malade).
  9. Marchez avec votre enfant autant que possible. Dès la naissance, veillez à rester avec votre bébé dans les airs au moins 4 heures par jour. Les seules exceptions peuvent être le gel (moins de 15 degrés) et le vent fort - ces jours-ci, vous pouvez réduire votre séjour dans la rue à 30 à 40 minutes, mais deux fois par jour.
  10. Essayez d’habituer l’enfant à une âme contrastante, il faut le prendre tous les jours à la même heure. Vous pouvez vous limiter uniquement aux pieds, en les dirigeant alternativement en eau chaude ou froide. Si le bébé aime la procédure, vous pouvez rincer tout le corps. Commencez avec une petite différence de température - de 25 à 38 degrés. Augmentez progressivement la différence en raison de la bordure inférieure, cela peut aller de 5 à 20 degrés - tout dépend de la sensibilité de l’enfant. Pour mettre fin à une telle douche, il faut de l'eau chaude.
  11. Il est très difficile pour les parents de suivre le régime des «vêtements légers». Nous avons l'habitude d'emballer les enfants dès la naissance. Il semble que le bébé ait attrapé un rhume justement parce qu'il a gelé: il a couru pieds nus autour de l'appartement ou enlevé ses mitaines dans la rue. En fait, la «résistance au gel» des enfants dépend entièrement de nous. Si un enfant s'habitue à mentir dans une couche légère dès sa naissance, puis à ramper sur le sol, il n'aura pas peur de sortir sans une blouse supplémentaire. Lorsque vous habillez un bébé, surtout un adulte, n'oubliez pas qu'il est toujours en mouvement. Le plus souvent, il fait chaud, pas froid.
  12. Un sommeil adéquat est très important. Combien de temps votre bébé dort-il?
  13. Nourriture Cultiver des verts sur les rebords de fenêtres. Mangez plus souvent des légumes avec toute la famille. Ajoutez des probiotiques et des vitamines. En grande quantité, les fruits et légumes doivent être présents dans les aliments. Dans l'alimentation quotidienne, vous devez inclure les produits suivants: vitamines A, C, E, groupes B, D, ainsi que potassium, magnésium, cuivre, zinc et iode. Chaque jour, l'enfant doit recevoir des minéraux, des protéines et des vitamines avec de la nourriture. Assurez-vous qu'à 5 ans, l'enfant boive des tisanes et des thés noirs et verts. Les jus fraîchement pressés et les jus de pulpe sont particulièrement utiles. Le thé de rose musquée contient une énorme quantité de vitamines, de potassium, de magnésium et d’autres éléments qui affectent de manière positive la qualité du système immunitaire de l’enfant.
  14. Vous ne devez en aucun cas nourrir l'enfant de force: un enfant en bonne santé n'a pas une immunité saine. Mais la boisson devrait être abondante. Ceci ne s'applique pas aux limonades sucrées gazéifiées. Il faut donner plus d'eau à l'enfant, de l'eau minérale plate, du thé, des boissons aux fruits et des boissons aux fruits. Pour connaître les besoins en liquides de l’enfant, multipliez son poids par 30. Le nombre obtenu sera celui désiré.
  15. Essayez de protéger votre enfant du stress. Il affecte également négativement le système immunitaire. Pour les hormones de stress, une propriété immunosuppressive est éprouvée depuis longtemps.
  16. Chaque matin, nous essayons de commencer avec un mode de vie actif. Le matin, après un petit-déjeuner léger, vous devriez consacrer 5 à 10 minutes à l'exercice. Marcher pieds nus sur l'herbe, cailloux sur la mer ou dans un appartement affecte positivement le système immunitaire du corps du bébé.
  17. À partir de trois ans et selon les indications, on peut utiliser des immunostimulants et des adaptogènes qui soutiennent le fonctionnement des cellules immunitaires et la production de composés à activité immunitaire. Des moyens tels que l'échinacée, l'éleuthérocoque ou le ginseng peuvent être recommandés par le médecin lors de traitements hors saison. Les plantes contenant des phytoncides aident à lutter contre les infections et à prévenir le rhume. L'ail et les oignons peuvent être ajoutés à la nourriture des enfants.
  18. Le linge de lit et les vêtements ne doivent pas être brillants, car ils contiennent des colorants textiles. Ils peuvent être des allergènes supplémentaires. Il est préférable d'acheter de la lingerie à partir de tissus naturels de couleur blanche classique. Lavez les deux pyjamas et la literie d'un enfant souvent malade avec de la poudre pour bébé à 60 degrés. Il convient également d'exposer les choses à un rinçage supplémentaire.
  19. Conseil important: vous devez faire une inhalation si le nez qui coule commence. C'est un excellent outil pour tuer les virus qui envahissent le nasopharynx. Dans une casserole remplie d’eau chaude, ajoutez de l’huile essentielle bactéricide (lavande, clou de girofle, bergamote, genévrier, calendula) ou le baume vietnamien Golden Star (une grosseur de la taille d’une tête d’allumette suffit), ou des plantes médicinales (comme le laurier, le citron, camomille, origan ou lavande).
  20. Si vous estimez que l'enfant est malade, vous devez effectuer cette procédure la nuit. Nous baissons les jambes et les mains dans de l'eau chaude. Tenez-les pendant environ 5 minutes jusqu'à ce que la peau devienne rouge. L'essentiel est qu'il n'y ait pas de "casse", c'est-à-dire une brûlure. En conséquence, la peau cuite à la vapeur et rose devrait ressembler à des «gants» sur les mains et à des «chaussettes» aux jambes. Versez la moutarde sèche dans une chaussette en coton, mettez-la et tirez une chaussette en laine par-dessus. Et tous - on va se coucher.
  21. Thé chaud. C'est particulièrement important en saison froide. Il peut être thé à la framboise au tilleul, thé au gingembre au citron, thé à l'échinacée.
  22. Aimez votre bébé! Si vous pensez que la maternelle est une maladie, remplacez-la par vous-même, votre grand-mère ou votre nourrice. Laissez l'enfant avoir une protection psychologique et comprendre qu'il grandit dans l'amour. Nous savons tous que de nombreuses maladies sont de nature psychosomatique.
  23. Donnez à votre enfant des probiotiques. Les souches de bactéries intestinales bénéfiques peuvent protéger contre les mauvaises espèces. Les bactéries bénéfiques ont un effet positif sur le système immunitaire. Ainsi, l'enfant devrait manger régulièrement du yaourt, du kéfir et de la choucroute.
  24. Vitamines et minéraux. Si l'enfant est souvent malade, le zinc et la vitamine D peuvent améliorer le système immunitaire en lui donnant davantage de thés aux propriétés anti-inflammatoires, d'ail et d'huile de poisson.
  25. Vous ne pouvez pas vous laisser emporter par la vaccination et les antibiotiques. Avec une utilisation excessive, le système immunitaire est détruit et les bactéries nocives deviennent résistantes et cessent de répondre au traitement habituel.
  26. Apprenez à votre enfant l'hygiène. Après chaque visite dans la rue et les toilettes, après avoir joué avec les animaux et avant de manger, l'enfant doit se laver les mains. Chaque jour, il est nécessaire de se brosser les dents deux fois, de prendre un bain. Tousser et éternuer, le bébé devrait se couvrir la bouche avec un foulard.

Conseils des mères sur la manière de renforcer l’immunité du bébé

Je pense que l'immunité des enfants devrait être renforcée de manière "naturelle". Ma Borka n'a pas eu d'angine de poitrine depuis 2 ans! Savez-vous comment nous les avons surmontés? Le médecin nous a recommandé de rincer la gorge de notre fils à l'eau froide matin et soir, à titre préventif. Chaque jour, nous abaissions la température de l'eau. Maintenant, Borya se gargarise, à mon avis, de la même manière avec l’eau glacée du robinet.

Je suis d'accord avec Olga: plus la prévention est simple, mieux c'est. J'ai toujours lavé mon nez avec de l'eau pour mon fils aîné pendant la «saison froide» quand il revenait d'un jardin d'enfants ou d'une promenade. Elle a enduit le nez de pommade Oxolinic avant que l’enfant ne se promène, bien qu’il n’ya pas si longtemps, elle a découvert qu’il était interdit à cette pommade d’être utilisée par les femmes enceintes et les jeunes enfants.

Une excellente alternative à «oxolinka» est un spray nasal à l’eau de mer. Ils sont aujourd'hui très nombreux et conviennent à la prévention des infections virales respiratoires aiguës. De la même manière que de l'eau, rincez le nez de votre bébé avant et après une promenade. J'aime le plus Aquamaris. Et la nuit, on se tape "Dolphin". Chose pratique! En plus du dispositif de douchage, des sachets sont vendus. Ils ont du sel de mer avec extrait de rose musquée. Faites-le passer à l'eau tiède et rincez le nez du bébé.

Au fait, à propos du dogrose. Un excellent outil pour renforcer l'immunité des enfants. Mer de vitamine C! Je fais ceci: verser les fruits dans de l'eau bouillante dans un thermos et insister une demi-journée. J'ajoute du miel au lieu de sucre et donne à ma fille un verre le matin et le soir. Quoi qu'il en soit, vous pouvez donner à la place de la compote!

Dans notre pays, lorsque toute la famille était atteinte de la grippe, j'ai haché finement des oignons, les ai posés sur des soucoupes et les ai placés autour de l'appartement. Et à côté du bébé, elle se couchait dans son lit pour la nuit. Pah-pah, pas infecté.

Les filles, et je suis ici l'ail, un vieux remède populaire pour renforcer l'immunité des enfants, je respecte. Juste dans la saison des pluies et "contagieuse", je l'ajoute petit à petit à toute la nourriture. Même un enfant. Eh bien, et bien sûr, il est utile de le suspendre pelé comme une perle sur un lit.

Avez-vous vos propres recettes pour renforcer l'immunité des enfants? Partagez avec nous.

Comment renforcer l’immunité de l’enfant à 2 ans avant la maternelle et pendant la période d’adaptation?

Il est conseillé de commencer à renforcer le corps des enfants pendant la saison chaude. Comme on dit, il faut préparer un traîneau en été. Après tout, c’est à cette période de l’année que suffisamment de vitamines naturelles sous forme de fruits et de légumes suffisent.

Il est préférable d’envoyer l’enfant au village ou au pays pour l’été. Mais si cela n’est pas possible, emmenez-le au moins le week-end à la rivière, où il pourra nager suffisamment, prendre un bain de soleil et respirer l’air frais.

Le repos au village ou au chalet aidera le bébé à faire une pause dans ses contacts quotidiens avec un grand nombre de citadins. Comment renforcer l'immunité d'un enfant en dehors de la ville? Laissez le bébé courir dans son caleçon et pieds nus. Versez de l'eau dans une piscine gonflable spéciale et laissez-la y pénétrer au moins toute la journée.

Éloignez le bébé des aliments obligatoires. Donnez-lui seulement quand il le demandera, et autant qu'il voudra. Utilisez du savon et un gant de toilette uniquement à la fin de la journée lorsque vous baignez votre bébé avant de se coucher.

Si votre bébé est obligé de passer l'été en ville, commencez à le tempérer à la maison. Chaque jour, marchez avec lui au grand air pendant au moins deux heures par jour. Au soleil, il devrait passer 20-30 minutes par jour.

Après avoir marché, essuyez ses pieds avec de l'eau fraîche. Et après chaque bain, rincez le bébé avec de l'eau à 1-2 degrés plus froide que le bain. En été, toutes les fenêtres de votre appartement doivent être ouvertes 24h / 24.

Nous renforçons l'immunité d'un bébé de deux ans atteint d'adénoïdes et de rhumes fréquents

Donnez à vos miettes autant de vitamines naturelles que possible. Si la saison des fruits et des légumes est passée, n'oubliez pas de nourrir le corps de votre enfant avec des complexes spéciaux de vitamines et de minéraux. Cuisinez-lui une compote de baies congelées et de fruits secs. De plus, donnez régulièrement (de préférence tous les jours) du kéfir à l’enfant avant de se coucher. Cela aidera à maintenir une bonne santé de sa microflore intestinale.

Actuellement, les pédiatres recommandent fortement que votre enfant soit vacciné avec Prevenar contre les infections à pneumocoque. Selon les critiques de nombreuses mères, leurs bébés sont devenus moins malades après cette vaccination.

En outre, comme vous le savez, les bébés sont sujets aux complications des voies respiratoires sous forme de pneumonie et de pneumonie. Ce vaccin réduit le risque de développer de telles complications lors d'infections virales respiratoires aiguës.

Et bien sûr, n'oubliez pas de donner à votre bébé le plus d'émotions positives possible au quotidien, afin de contribuer au maintien d'une bonne santé.

Comment augmenter l'immunité d'un enfant de 3 ans souffrant de rhumes fréquents dans un jardin d'enfants?

Sur les forums, les mères inquiètes discutent souvent de cette question. Par exemple, il faut deux jours à un enfant pour aller à la maternelle, car il tombe malade. Et bien, si vous arrivez avec juste un nez qui coule banal. Mais fondamentalement, il tombe malade dans un nouveau cercle - avec la température et les conséquences qui en découlent.

Et ensuite, ces mêmes mères commencent à rechercher des médicaments miracles qui protégeront le bébé des virus ou deviendront une mesure préventive efficace. Et maintenant, ils ont déjà lu de nombreuses critiques positives sur ces médicaments, se rendent à la pharmacie et ... encore une fois manquent et jettent de l'argent en vain.

Et le fait est que si un enfant est souvent malade, cela ne signifie pas qu'il a une faible immunité. Parce que si le système immunitaire fait face à une maladie sans complications en une semaine, tout est en ordre. Et dans ce cas, vous n’avez pas besoin de traîner le bébé vers l’immunologiste et de vous fourrer avec des interférons.

Mais si chaque ARVI se termine par la prise d'antibiotiques en raison de complications liées à une pneumonie ou à une pneumonie, l'immunité des enfants a bien sûr entraîné un dysfonctionnement grave. Et dans ce cas, il faut simplement comprendre! En effet, avec un degré de probabilité élevé, vous êtes vous-même devenu la raison pour laquelle les défenses de l'enfant ne fonctionnent pas bien.

Tu te souviens de la dernière fois que vous avez marché avec lui deux ou trois heures de suite, quel que soit le temps? Et se nourrir uniquement à la demande ou forcer à manger? Ici, cherchez la cause de la faible immunité de vos miettes. Et il n’est pas du tout nécessaire de le fourrer avec des vitamines et des immunostimulants dans l’espoir que le système immunitaire de votre enfant «change d’avis» et commence à fonctionner comme il se doit. Tous ces médicaments servent uniquement à rassurer et à enrichir les fabricants.

Règles de durcissement pour renforcer l'immunité d'un bébé de trois ans

Эту процедуру следует начинать и повторять только тогда, когда ребенок абсолютно здоров. При этом закаливание должно вызывать у него только положительные эмоции. Если по каким-либо причинам перерыв превысил более 10 дней, процедуру необходимо начинать сначала.

Les enfants de un à trois ans doivent commencer à se durcir en se lavant à l’eau froide (à partir de 20 degrés), ce qui porte progressivement sa température à 16 degrés. Tous les 3-4 jours, il est nécessaire de réduire la température de l’eau de 1-2 degrés. Ensuite, passez à la douche quotidienne après avoir marché avant d'aller au lit.

Il est recommandé aux enfants plus âgés de commencer à se durcir en frottant leur visage, leur cou, leurs bras et leur poitrine avec de l’eau fraîche. En été, vous pouvez immédiatement ajouter le versement de pieds après la marche. Ensuite, vous pouvez procéder à l’immersion générale avec une diminution progressive de la température de l’eau.

Une bonne procédure de durcissement consiste également à se gargariser quotidiennement avec de l'eau froide ou des morceaux de glace absorbants (crème glacée). Seulement ici, la gradualité est importante. Si vous avez commencé la procédure avec de l’eau à la température ambiante, dans quelques semaines, elle devrait être portée à 8-10 degrés.

Le meilleur moyen d'augmenter l'immunité d'un enfant de 4-5 ans souffrant de rhumes fréquents

À cet âge, en règle générale, le corps du bébé est déjà bien adapté aux virus de la maternelle. Il tombe donc moins souvent malade. Toutefois, si cela ne se produit pas, alors, comme nous l'avons déjà dit, cherchez une raison pour organiser son mode de vie. À savoir:

  • cesser de le suralimenter et / ou le faire manger,
  • nourrir uniquement des aliments sains et variés,
  • humidifiez et ventilez régulièrement la chambre du bébé,
  • au minimum, nourrir votre enfant avec des médicaments pendant sa maladie,
  • buvons beaucoup de liquide pendant la journée,
  • arrêtez d'envelopper le bébé, habillez-le en fonction de la météo,
  • marcher plus souvent et plus souvent,
  • si possible, allez à la piscine et allez souvent dehors.

Voici, en principe, tous les secrets d'une forte immunité infantile. Croyez-moi, si vous suivez toutes ces recommandations tous les jours, vous ne saurez que sur le rhume et la grippe à la télévision.

Comment renforcer l'immunité d'un bébé de six ans?

À l'âge de six ans, l'enfant sera moins malade si, auparavant, vous n'avez pas exagéré le renforcement de son immunité. Le fait est qu'à cet âge, le système immunitaire du bébé devient plus stable et parfait en lui-même. Par conséquent, l’essentiel pour vous est de ne pas vous gâter avec votre hyper-soin.

Tout d'abord, organisez son mode de vie conformément aux recommandations ci-dessus. Deuxièmement, nourrir avec des préparations de vitamines et de minéraux au plus une ou deux fois par an, et de préférence seulement après une maladie.

Avant l'école, il est toujours conseillé d'enseigner à l'enfant à nager et à inculquer un amour des procédures d'extinction de l'eau. En outre, maîtrisez un complexe de gymnastique respiratoire avec lui, ce qui aidera grandement son corps à faire face aux situations stressantes plus rapidement (et il en existe beaucoup à l'école!). Le matin, il est conseillé d’enseigner au bébé à faire des exercices ou à courir au grand air.

Le respect de ces recommandations aura le meilleur effet sur l'état de l'immunité des enfants et sur ses performances en classe. Et vous pourrez vous calmer et dire au revoir aux congés de maladie fréquents.

Comment augmenter l'immunité d'un enfant après une pneumonie et des antibiotiques?

Avec la pneumonie et d'autres maladies bactériennes, des antibiotiques sont nécessaires. Mais la suite de la thérapie de vitamine ou de probiotiques est complètement facultative. Les pédiatres compétents sont convaincus que les antibiotiques modernes envahissent de manière minimale la microflore intestinale et qu’ils ne réduisent en aucune manière la concentration de vitamines disponibles dans le corps humain.

Une autre chose est qu’après l’antibiothérapie, les complexes de vitamines et de minéraux aident le corps de l’enfant à devenir plus fort plus rapidement et, de ce fait, réduisent au moins légèrement le risque de contracter le nouveau SRAS dans un avenir proche.

Cependant, les facteurs les plus importants pour renforcer l’immunité de l’enfant après une pneumonie sont l’optimisation du mode de vie que les parents devraient organiser. Et cela signifie qu'il est préférable de nourrir le bébé avec des aliments sains quand il a faim que de l'emmener chez McDonald's et de lui donner une vitamine à la maison.

Il est conseillé à l'enfant de dormir avec la fenêtre ouverte et l'humidificateur allumé (s'il y a de l'air sec à la maison). N'oubliez pas de marcher avec lui plusieurs fois par jour, au moins une heure. Eh bien, et si les fonds le permettent, emmenez régulièrement votre bébé à la piscine. La natation tonifie parfaitement le corps et entraîne le système immunitaire.

Dr. Komarovsky sur la manière de renforcer l'immunité des enfants d'âge préscolaire

Le renforcement de l’immunité de l’enfance devrait couvrir tous les aspects de la vie de l’enfant et être systématique. Les principaux composants d’un système immunitaire fort sont le durcissement, une bonne nutrition, la vitamination du corps, le maintien d’une microflore intestinale en bonne santé, de nombreuses émotions positives, ainsi que l’arrêt de l’emballage du bébé et la crainte qu’il ne tombe malade tout le temps.

Le Dr Komarovsky pense que la plupart des bébés bénéficient d’une forte immunité depuis leur naissance. Et la tâche des parents n’est pas de la gâcher: suralimenter, boucler, promenades rares et courtes au grand air, etc.

Le système immunitaire de l'enfant, selon Komarovsky, est prêt pour la vie en caverne dans des conditions non stériles, où vivent un nombre considérable de bactéries. Après la naissance du bébé, de nombreuses mères commencent à créer des conditions presque stériles pour son habitation. Toutefois, cela ne vaut absolument pas la peine de le faire pour ne pas créer de problèmes pour les enfants plus âgés.

Comment augmenter l'immunité d'un enfant avec des remèdes populaires à la maison?

Selon les examens de ceux qui ont été guéris, le moyen le plus efficace de renforcer l'immunité des enfants est un mélange de vitamines à base d'abricots secs, de raisins secs, de raisins secs, de noix et de miel. Prenez chaque ingrédient dans des proportions égales, roulez-les dans un hachoir à viande et donnez à l'enfant une cuillère à dessert le matin à jeun pendant quatre à cinq semaines.

Même sur les forums, j'ai trouvé une recette aussi utile. Selon les mères qui l'ont testé, il renforce également l'immunité du bébé et imprègne son corps de vitamines. Alors, prenez trois cuillères à soupe de baies d'églantier séchées et versez-les avec trois verres d'eau bouillante. Insister dans un thermos pendant deux heures.

Pour les enfants de 6 mois à un an, ne donnez pas plus de 100 ml de décoction d'églantier par jour. De 1 à 3 ans - 200 ml. À 4 ans et à 5 ans, les bébés peuvent consommer 400 ml de vitamines par jour. Les enfants plus âgés peuvent recevoir jusqu'à 600 ml de bouillon de baies par jour.

Renforcez-vous l'immunité de vos enfants en automne-printemps? Si oui comment? Je serais heureux si vous partagez vos expériences et astuces dans les commentaires. Après tout, nous, les mamans, voulons que nos bébés soient toujours en bonne santé. Bonne santé à vous et à vos miettes! Rendez-vous dans les prochains articles!

Qu'est-ce que l'immunité?

C'est toute une série de mesures que l'organisme prend dès que quelque chose commence à le menacer.

Le mécanisme de protection reconnaît l’invité étranger (virus, bactéries, toxines, etc.) et active les «forces spéciales» - des cellules immunocompétentes à des fins spécifiques dont la tâche est de bloquer et de détruire l’étranger - cette réaction est appelée réponse immunitaire.

Parfois, une réaction auto-immune se produit dans le corps lorsque l'immunité détruit les cellules de votre propre corps, mais pas les cellules saines, mais celles qui ont subi une mutation, par exemple les cellules tumorales.

L'immunité est beaucoup plus «intelligente» qu'il n'y paraît, elle connaît bien les concepts de «ami ou ennemi» et possède également une «mémoire» à long terme, car après le premier contact avec un nouveau virus, elle «s'en souvient» et la prochaine fois qu'elle est rapidement identifiée. et prend des mesures urgentes.

Cette capacité peut être clairement démontrée dans toute la varicelle familière. Le virus qui le provoque ne mute pratiquement pas. Par conséquent, une personne atteinte de la varicelle, son immunité, connaît bien l'agent responsable de la maladie et s'oppose à toute tentative de causer à nouveau la maladie. En règle générale, une personne n'a la varicelle qu'une seule fois dans sa vie. Mais la grippe et les infections virales respiratoires aiguës sont à l’origine des virus et de leurs souches, qui changent constamment, nous sommes donc plus souvent atteints de ces affections.

Plusieurs organes et systèmes importants participent à la défense immunitaire. La moelle osseuse rouge crée des cellules souches et est responsable des lymphocytes. Le thymus (thymus), qui différencie les lymphocytes, l’aide activement. Une charge considérable repose sur les ganglions lymphatiques situés très "pensivement" le long des vaisseaux lymphatiques. Le plus grand organe du système immunitaire est la rate.

types d'immunité

Chacun de nous a deux immunités: l'une est innée, l'autre est acquise.Les actes congénitaux ne se produisent que de manière généralisée, comprenant les agents étrangers comme un facteur indésirable. Il ne peut pas «se souvenir» des nouveaux virus et bactéries pour lui-même. Acquis - immunité plus active. Il «apprend» et «s'entraîne» toute sa vie, à partir des premiers jours après la naissance d'un enfant.

Chez les enfants après la naissance, le fardeau maximal incombe à la défense innée. Et progressivement, avec chaque nouvelle maladie, avec chaque facteur défavorable de l'environnement, une immunité acquise initialement faible et imparfaite se forme.

Comment comprendre qu'un enfant a un système immunitaire affaibli?

Comme nous l'avons découvert, chez les jeunes enfants, l'immunité acquise (qui est très importante pour les maladies) est très faible et ne fait que commencer. Plus le bambin est jeune, plus sa protection est faible. Si le médecin dit que l’immunité de votre enfant est affaiblie, cela signifie que le manque de fonctions de protection est inférieur à certains âges.

Le médecin parvient à cette conclusion après avoir étudié la fiche du patient. Si la fréquence des maladies, principalement des rhumes, chez un enfant dépasse 5 à 6 fois par an, on peut parler d'une immunité affaiblie.

Les parents peuvent constater cette maladie d'eux-mêmes, car les manifestations externes de l'immunodéficience sont assez vives: l'enfant a des troubles du sommeil, il se plaint souvent de fatigue, de maux de tête, il a un faible appétit, une humeur dépressive et une forte humeur. Un signe assez caractéristique est les cheveux faibles, les ongles, la peau sèche et problématique. Chez les enfants avec une immunité réduite, des cernes sous les yeux peuvent apparaître. En outre, ils sont plus susceptibles que les autres enfants d'être allergiques.

La médecine moderne offre une étude spéciale du statut immunitaire. Pour ce faire, un immunogramme est établi - un diagnostic complet vous permettant d’établir la composition du sang, la présence d’anticorps dirigés contre certaines maladies, les immunoglobulines qu’il contient, des spécialistes analyseront les composants cellulaires du système immunitaire. Le médecin obtiendra toutes ces données d’un test sanguin spécial du patient.

Les raisons qui causent une faiblesse immunitaire sont diverses:

  • Pathologies congénitales des organes impliqués dans le mécanisme de protection.
  • Malformations congénitales des systèmes respiratoire et digestif, ainsi que l'infection à VIH que l'enfant a reçue in utero de la mère ou de manière indépendante (par transfusion sanguine ou instruments médicaux non traités).
  • Infection passée, surtout si elle n’a pas été traitée correctement.
  • L'état d'hypoxie que le bébé a connu pendant la grossesse de la mère.
  • Naissance prématurée. Les bébés prématurés sont plus susceptibles d'être infectés.
  • Situation environnementale défavorable, vivant dans une région avec un fond de rayonnement accru.
  • Utilisation prolongée et incontrôlée d'antibiotiques et d'agents antiviraux - immunostimulants et immunomodulateurs.
  • Un grand voyage au cours duquel l’enfant a changé de fuseau horaire et de climat.
  • Stress sévère.
  • Activité physique intense.

Ce n'est pas une liste complète, mais commune. Lors de la manifestation de ces facteurs, il convient de porter une attention particulière à l’élevage du système immunitaire de l’enfant.

Mais il est préférable de le faire avec des ingrédients naturels.

Remèdes populaires.

Les enfants dont le système immunitaire est affaibli ont besoin de plus de vitamines, tout le monde le sait. Et c’est mieux si ce sont des vitamines de saison, fraîches, et non sous forme de comprimés et de gélules. En été, les baies fraîches de cassis, framboise, cerise et pommes sont utiles pour le renforcement général. En hiver, vous pouvez donner à votre enfant des compotes, des thés et des décoctions de baies congelées, de fruits secs et d'herbes.

Il vaut mieux éviter les infusions d’alcool, elles sont contre-indiquées pendant l’enfance. Il est préférable de cuisiner soi-même à la maison. S'il n'y a pas de compétences dans la collecte et la récolte d'herbes utiles, vous pouvez toujours acheter à bas prix dans n'importe quelle pharmacie.

Ci-dessous, dans la liste des meilleurs remèdes populaires, il n’ya rien de compliqué et, à notre époque, on en trouve partout, et non seulement les enfants mais aussi les adultes seront utiles.

Miel et propolis.

Les produits apicoles ne doivent pas être administrés aux enfants présentant une allergie aiguë et une tendance aux réactions allergiques en général. Il n'est pas conseillé de donner du miel aux enfants de moins de trois ans. Pour augmenter l'immunité, vous pouvez ajouter du miel à n'importe quel thé que vous préparez pour votre enfant, du lait et presque n'importe quel bouillon ou infusion à base de plantes.

Il vaut mieux acheter la propolis en pharmacie sous forme de solution aqueuse. Les enfants reçoivent quelques gouttes, selon leur âge, 2 à 4 fois par jour.

Bien que mes parents m'ont toujours donné la propolis une fois, le matin et seulement en hiver. Ce composant ne doit pas être abusé non plus.

Nous avons donné ce médicament à un enfant uniquement lorsque des épidémies saisonnières d'infections virales respiratoires aiguës et de grippe ont commencé.

Les préparations d'échinacée ne doivent pas être administrées aux enfants de moins d'un an. Les autres enfants sont autorisés à prendre cette plante médicinale par voie orale à des doses adaptées à leur âge.

La cuisine maison et le schéma posologique posent de nombreuses questions.

Pour préparer des teintures faites maison, vous devez prendre 50 gr. herbes hachées et 100 ml d'eau bouillie. Mélangez et maintenez un bain de vapeur pendant environ un quart d'heure. Cool, filtrer avec de la gaze ou un tamis. Donner la teinture à un enfant devrait être un quart de verre dans une forme fraîche.

Pour un goût plus agréable, vous pouvez ajouter des feuilles sèches de cassis, de framboise, de fraise et de mélisse à la teinture. Les phytoenzymes, qui sont abondamment contenues dans l'échinacée, ont un effet bénéfique sur la quantité et la qualité des cellules phagocytaires immunocompétentes. Cela est dû à son effet sur le système immunitaire.

Une plante d'intérieur accessible est riche en vitamines et autres substances qui stimulent le système immunitaire en douceur, sans pression inutile. Pour obtenir le jus, vous devez couper les feuilles les plus grosses et les plus juteuses, les mettre au réfrigérateur et les maintenir au froid pendant quelques jours. Ensuite, hachez finement les feuilles, mettez-les dans un «nœud» de gaze et pressez le jus. Vous pouvez ajouter un peu d'eau et le conserver au réfrigérateur pendant 12 heures maximum. Au fil du temps, le produit perdra son effet thérapeutique.

Par conséquent, ne faites pas beaucoup de jus tout de suite.

Le jus d'aloès pour enfants peut être mélangé dans du thé ou de la compote, et également donné à l'état pur 3-4 fois par jour pendant une cuillère à soupe une demi-heure avant les repas.

Les baies et les feuilles sont largement utilisées en médecine alternative. Pour un enfant avec un système immunitaire affaibli, vous pouvez faire une compote avec des baies d'églantier, vous pouvez faire une infusion, mais le bouillon le plus populaire parmi les parents. Pour le préparer, vous aurez besoin de cinq cuillères à soupe de baies (séchées), un litre d’eau bouillie.

Les baies sont versées dans de l'eau bouillante et maintenues à feu doux pendant environ un quart d'heure. Puis versez le bouillon dans un thermos, fermez le couvercle et insistez 10 à 12 heures. Les enfants donnent le bouillon chaud 4 fois par jour pendant un quart de tasse.

La racine de gingembre aidera l’enfant à faire face à la maladie lorsque celle-ci bat son plein et renforcera également l’immunité s’il est affaibli après la maladie. Une petite quantité de racine coupée finement est ajoutée au thé. Vous pouvez aussi la préparer et donner à l'enfant une cuillère à soupe deux fois par jour. Très efficace dans les états d'immunodéficience de la gelée de gingembre. Pour le préparer, vous aurez besoin d’une racine pesant environ 250 grammes, d’un citron et d’une cuillerée à thé de gélatine.

La racine doit être lavée et nettoyée, le citron est également débarrassé de la peau et des graines. Les deux ingrédients sont passés dans un hachoir à viande, de la gélatine et du sucre sont ajoutés au goût (ou au miel). La gelée est placée dans le réfrigérateur et, une fois durcie, elle est donnée en dessert 3 fois par jour pendant une cuillère à thé après avoir été mangée.

Cette baie est riche en vitamines et en acides. Par conséquent, le jus de canneberge est si populaire en cas de rhume. Pour renforcer l’immunité de l’enfant, il est préférable de préparer un délicieux dessert à base de canneberges, que l’enfant considérera comme une friandise et non comme un médicament désagréable et obligatoire.

Pour une telle recette, vous aurez besoin de 200 grammes de canneberges et de 400 grammes de tranches de pomme. Tout doit être mélangé et versé avec du sirop préparé à partir de 200 grammes de miel et un demi-litre d’eau.

À feu doux, la masse obtenue doit être maintenue environ 20 minutes en remuant constamment. Après cela, la gâterie est refroidie, versée dans un pot et conservée au réfrigérateur. L'enfant reçoit trois fois par jour une cuillerée à thé.

Par la force de l'effet sur le corps, l'ail peut être comparé au gingembre. Seulement ici les boissons et les infusions qui en découlent ne sont pas très savoureuses et les enfants les aiment rarement. Il n’est pas nécessaire et sans nécessité inutile de farcir l’enfant avec une décoction d’ail, c’est suffisant si vous l’ajoutez frais aux salades et autres plats inclus dans le régime alimentaire de l’enfant.

Camomille et tilleul.

Ces plantes médicinales peuvent être achetées à la pharmacie et brassées selon les instructions. Pour préparer une décoction maison, vous avez besoin de 10 grammes de matière première pour 300 ml d’eau. Vous pouvez donner aux enfants des décoctions de tilleul et de camomille sur une cuillère à soupe trois fois par jour.

Les enfants à partir de 3 ans peuvent recevoir des plantes médicinales combinées dans lesquelles plusieurs plantes seront mélangées. Очень полезна для укрепления иммунной защиты комбинация ромашки аптечной с мелиссой и зверобоем, а также ромашки с шалфеем и цветками фиалки.

Ведём правильный образ жизни.

Нормализация образа жизни — половина успешной кампании по повышению иммунитета у ребенка. Питание ребенка должно быть полноценным, сбалансированным, насыщенным витаминами, микроэлементами. Ведь когда здоров кишечник, то и иммунитет не ослаблен!

L'enfant doit marcher, tous les jours, peu importe le temps, à n'importe quel moment de l'année. Marcher dans l'air frais sature le sang en oxygène. Il fait mauvais temps dans la rue, sortez pendant 10 à 15 minutes et respirez l’air frais.

Un enfant dont le système immunitaire est affaibli devrait se reposer davantage. Assurez-vous que le sommeil de votre bébé est suffisant. Après avoir consulté votre médecin, utilisez éventuellement des sédatifs légers pour normaliser son sommeil et son humeur.

La tendance actuelle en médecine - les psychosomatiques - prétend que toutes les maladies sont d'origine nerveuse. Je ne sais pas comment les choses se passent, mais les problèmes d’immunité sont très étroitement liés à l’état psychologique. Par conséquent, limitez le stress. Laissez chaque jour votre petit être rempli de quelque chose de positif, de gentil, limitez les jeux informatiques et la télévision.

Si le médecin dit que votre bébé a une faible immunité, il est temps de réfléchir au renforcement des procédures, telles que le durcissement. Ils doivent être systématiques et constants, devenir une partie intégrante de la vie, il y aura alors un effet persistant et perceptible: l'enfant commencera à devenir de moins en moins malade. Plus de détails peuvent être trouvés ici: Comment bien tempérer à la maison avec de l'eau froide.

Pour les enfants de la première année (période au cours de laquelle l’immunité se forme rapidement), il est conseillé d’utiliser des cours systématiques pour effectuer un massage réparateur visant à améliorer la circulation sanguine, en développant le système musculaire et squelettique.

Signes d'immunité

Vous devriez commencer à vous inquiéter si vous remarquez l'un de ces symptômes chez votre enfant:

  1. l'enfant attrape souvent un rhume, l'intervalle entre les maladies est inférieur à deux mois et, après le premier rhume, se développe une grippe, un mal de gorge ou un gonflement,
  2. en cas de maladie, l'absence de température est un mauvais signe, cela indique la réticence ou l'incapacité du corps à combattre les agents pathogènes,
  3. les ganglions lymphatiques sont plus que normaux, même s'il n'y a pas de maladie en tant que telle,
  4. les symptômes d'immunité réduite se croisent souvent avec des symptômes de dysbiose (taches de diathèse, problèmes de selles, réactions allergiques),
  5. l'enfant ne dort pas bien, a constamment sommeil la journée, est vilain, a l'air pâle et fatigué,
  6. le bébé développe des réactions allergiques qui n'étaient pas auparavant.

Tous ces symptômes sont une raison pour visiter un pédiatre. Il est impossible d'augmenter l'immunité de l'enfant avec des vitamines seulement, il n'est donc pas nécessaire de retarder.

Pourquoi vous ne pouvez pas élever des enfants dans des conditions "stériles"

Pourquoi les enfants qui grandissent dans des conditions stériles tombent-ils plus souvent malades? La réponse se suggère: parce que leur corps était privé de la capacité de connaître les virus et les bactéries. Chez ces enfants, la protection contre les infections est beaucoup plus faible. Et quand arrive le moment d'entrer dans la société, ils commencent à avoir mal. C'est chez les enfants dotés d'un système immunitaire non protégé qu'une maladie se transmet sans heurts à une autre. Il est très difficile d’élever l’immunité de l’enfant.

L'enfant apprend le monde qui l'entoure, rampant, marchant, communiquant avec d'autres enfants de la cour et du jardin d'enfants. Ce n’est que face aux microbes que son immunité formera une résistance et deviendra plus forte. Afin de renforcer l'immunité de l'enfant, il doit grandir dans des conditions normales. Il n’est pas nécessaire de la cultiver dans la boue, mais créer des conditions hypersteriles tout autour n’est pas tout à fait la bonne solution. La nature elle-même a veillé à ce que le corps se familiarise progressivement avec toutes les bactéries. C'est ainsi que le système immunitaire est tempéré.

Si vous élevez un enfant dans des conditions stériles, son corps commencera à répondre à tout stimulus externe. Cela se manifestera sous la forme de maladies allergiques telles que bien nourri, aimé, chaud et propre.

Comment renforcer l'immunité d'un enfant

Des parents attentionnés, essayant de protéger leurs enfants de la maladie, continuent obstinément à chercher la réponse à la question de savoir comment augmenter l’immunité de l’enfant. Prenez en compte plusieurs erreurs parentales courantes qui nuisent au travail du système immunitaire de l’enfant. Nous parlons d'allaitement au sein, de vaccinations et de maintenir le bébé dans des conditions stériles. Commençons à partir du moment où le bébé est né.

1. Allaitement. Si le lait maternel n'était pas appelé nourriture, mais protection du bébé, de nombreuses mères ne refuseraient certainement pas d'allaiter au sein, mais faisaient tout leur possible pour maintenir la lactation.

Le lait maternel est le seul moyen d’accroître l’immunité du bébé dès les premiers jours de sa vie et d’apprendre à son corps à résister aux infections, aux virus et aux bactéries.

Le lait maternel contient plus de 80 composants qui affectent le développement normal des cellules immunitaires. Pas un seul mélange de lait fini n'est capable de remplacer complètement cette composition. Une femme doit comprendre qu'un bébé est né dans le monde avec un système immunitaire immature et que seuls les complexes immunitaires présents dans le lait maternel peuvent renforcer son immunité. De plus, l'immunité maternelle est également transmise à l'enfant, ce qui signifie que l'enfant ne peut pas être malade en l'allaitant contre des maladies qui ont développé une immunité pour sa mère. Et s'il tombe malade à l'avenir, il les transfèrera sous une forme légère.

A la question des jeunes mères sur la manière d'accroître l'immunité de l'enfant, une réponse définitive est donnée: l'allaitement au sein.

2. Vaccinations. C’est ainsi que le corps de l’enfant est préparé à l’avance pour faire face aux microbes et virus les plus terribles qui causent des maladies mortelles. Ainsi, le système immunitaire est renforcé. Au cours de la vaccination, un agent pathogène affaibli est introduit dans le corps, ce qui entraîne la production d’anticorps protecteurs.

Au cours de la première année de vie, des vaccins sont introduits dans le corps contre la tuberculose, l'hépatite B, la rougeole, la rubéole, les oreillons, la coqueluche, la diphtérie, le tétanos, etc. .

Il convient de noter que l'immunité a une mémoire immunologique, grâce à laquelle un contact répété avec un agent infectieux ne permettra pas le développement de la maladie. Ce mécanisme est la base des vaccinations.

L’opinion des parents selon laquelle la vaccination affaiblit les fonctions de protection de l’organisme est erronée. Une réaction protectrice du corps est une augmentation de la température corporelle. En effet, pour de nombreux virus, une température élevée est fatale.

3. Le durcissement de l'enfant. La cause principale de divers rhumes et maux de gorge est une chute de température importante, pour laquelle le corps n’a pas le temps de se préparer et de se protéger. Comme le disent les gens, l’enfant «a pris de l’air froid», qui est entré dans les voies respiratoires et a provoqué une autre rhinite ou une toux. Le durcissement aidera à renforcer l’immunité du bébé.

Cependant, il est impossible de tempérer le bébé selon son propre système, car il est possible non seulement d'accroître son immunité, mais également de nuire gravement à sa santé. Tout devrait être supervisé par un pédiatre.

Il existe également un certain nombre de règles générales que les parents doivent respecter dans toute méthode de modération de leur enfant:

  • ajuster pour l'âge. Plus l'enfant est jeune, plus il faut le traiter avec douceur,
  • vous devez commencer petit. Il est interdit de donner une charge maximale au corps des enfants le premier jour, par exemple, pour y verser un seau d'eau glacée. Non seulement cela effraiera l'enfant, mais cela le découragera complètement de tempérer les procédures à l'avenir,
  • établir un calendrier des procédures et y adhérer clairement. Toutes les pauses et les tergiversations priveront instantanément le corps de tout son effet,
  • veillez au bien-être de votre enfant. Il existe une prétention associée à une réticence à effectuer les procédures nécessaires, mais il existe également une dégradation réelle du bien-être. Et la mauvaise humeur en général n’aide pas à tempérer. C’est mieux de travailler avec l’enfant psychologiquement, pour que lui-même veuille se rendre plus fort et plus résistant,
  • la base pour le durcissement est l'intérêt véritable des miettes, pas des cris et de la pression. Si l’enfant ne veut pas faire quelque chose, le parent doit l’intéresser ou bien remplacer la procédure,
  • pendant et après la procédure, le bébé doit rester de bonne humeur. Pour qu'il ne se concentre pas sur des sensations pas très agréables, la trempe peut être transformée en un jeu - chanter des chansons pour enfants avec votre enfant, lui raconter des histoires ou jouer des rôles.
  • Après le durcissement des procédures, vous pouvez réchauffer le corps en faisant de l'exercice et en effectuant un petit massage. C'est agréable et ça aide aussi à "remuer" le corps en activant le flux sanguin.

4. Nutrition de l'enfant. Une alimentation équilibrée peut également renforcer l’immunité de l’enfant. Une attention particulière devrait être accordée aux aliments susceptibles de provoquer des allergies. Faites une carte des vitamines et déterminez si l'enfant reçoit tous les oligo-éléments nécessaires. De plus, à partir d'un an environ, les produits laitiers peuvent être introduits dans l'alimentation. Ils stimulent le tube digestif et réduisent le risque de problèmes intestinaux.

5. Ne pas abuser de drogues. Surtout avec des antibiotiques, qui peuvent être utilisés exclusivement sur les conseils d'un médecin. La plupart des médicaments ne doivent pas être administrés aux enfants de moins d'un an. Rappelez-vous que la température ne peut nuire à l'enfant que si elle est supérieure à 38 0 C. Dans tous les autres cas, il s'agit d'un signe de la lutte des lymphocytes avec le virus. Laissez-les gérer eux-mêmes. Les rhumes ordinaires ne sont pas le signe qu'il est urgent de donner au bébé une poignée de médicaments. Une infection bénigne survivant contribuera également à renforcer l’immunité du bébé.

6. Prenez soin de l'hygiène. Vous devriez vous laver les mains après une promenade et, avant de manger, vous laver les dents et vous brosser les dents la nuit, ne mangez pas de fruits non lavés - ces règles d'hygiène de base doivent être suivies. Les jouets et les vêtements doivent rester propres. Expliquez à l'enfant que des microbes diaboliques qui ne sont pas amis avec lui sont collectés sur des objets sales.

7. Air frais. La clé d'une bonne santé consiste à marcher dehors par tous les temps (à l'exception des fortes pluies ou des chutes de neige). Marcher au grand air devrait être un besoin primordial. Marcher au grand air permet non seulement d'augmenter l'immunité de l'enfant, mais améliore également le sommeil et l'appétit.

8. Reposez-vous et dormez. Un sommeil sain et fort contribuera à renforcer l’immunité de l’enfant. Dormir pendant la journée est également bénéfique. Cependant, il convient de noter que cela est nocif lorsque l'enfant manque de sommeil et nuisible lorsqu'il dort beaucoup. Dans ce cas, il est important de respecter la règle du juste milieu.

9. nager dans la piscine. Nager dans la piscine aide non seulement à augmenter l’immunité de l’enfant, mais a également un effet thérapeutique sur le corps du bébé. De plus, la nage des bébés peut être pratiquée dès le plus jeune âge. Selon les statistiques, les enfants qui nagent sont malades 45% moins souvent que leurs pairs.

10. Mer et air marin. L'air marin est très bénéfique pour le système respiratoire. Il est enrichi en oligo-éléments nécessaires à l'enfant, ce qui a un effet bénéfique sur les défenses et le développement de l'enfant. Nager dans la mer est une excellente occasion de rétablir et d'accroître l'immunité d'un enfant.

11. Montagnes et air des montagnes. Beaucoup de centenaires vivent dans les montagnes. Ce fait est lié au fait que l'air des montagnes est non seulement propre, mais contient également moins d'oxygène. La médecine est aujourd'hui largement utilisée en médecine, offrant aux patients un climat de montagne artificiel et de l'air pour restaurer et renforcer leur immunité. En outre, une telle procédure aidera à augmenter l'immunité de l'enfant.

Recommandations générales visant à renforcer l’immunité de l’enfant

L'immunité auto-stimulante avec des médicaments est lourde de santé. Seul un médecin peut donner de telles recommandations, après une série d’examens. Constatant que l'enfant est souvent malade, vous n'avez pas besoin de vous efforcer d'augmenter son immunité.

Il est impossible de changer le système d'immunité à l'aide d'ingestion. Si un enfant développe des infections respiratoires aiguës 6 à 8 fois par an, cela est considéré comme la norme.

Lors d'épidémies saisonnières de maladies virales, il est insensé de renforcer l'immunité contre les drogues synthétiques. Il est plus conseillé de maintenir le système immunitaire en marchant au grand air, en régulant le sommeil et la veille, ainsi qu'en consommant des aliments sains. C’est le seul moyen d’augmenter l’immunité de l’enfant.

L'utilisation non contrôlée d'immunostimulants peut conduire à une hyperactivité dans le corps. En conséquence, le corps, détruisant les cellules étrangères, commencera à éliminer le sien, perdant la capacité de les reconnaître. Cela peut conduire à une complication potentiellement mortelle - un choc toxique infectieux.

L'allaitement est une étape importante.

Je voudrais surtout souligner que, au tout début de la vie d’un enfant, il ne possède qu’une immunité innée. De plus, les anticorps sont transmis au bébé avec le lait maternel, ce qui renforce son immunité.

Le nourrisson nourri naturellement est bien protégé contre les infections intestinales. Et tout cela grâce aux anticorps maternels.

Veillez donc à allaiter et à surveiller votre santé!

Nous récupérons après avoir pris des antibiotiques.

L'utilisation d'antibiotiques aide à faire face aux maladies, mais cela ne passe pas sans laisser de traces pour le corps. La protection du système immunitaire est réduite, la microflore de l'estomac est détruite et la force de l'enfant doit être rétablie après la prise du médicament.

Quelles mesures faut-il prendre après un traitement antibiotique:

  • Consultez un médecin pour prendre des médicaments qui restaurent la microflore intestinale et les défenses de l'organisme. Ce ne sont pas seulement des médicaments, mais aussi des produits laitiers.
  • Les remèdes naturels sont parmi les plus efficaces. Ce sont: décoctions et thés (citronnelle, églantier, gingembre, échinacée), miel, aloès, citron.
  • Révisez votre régime: mangez moins d'aliments riches en matières grasses, en sucre et en épices. Il est préférable d'équilibrer la nutrition et d'utiliser uniquement le processus de cuisson ou de traitement à la vapeur pour le traitement.
  • Il devrait y avoir plus de produits laitiers et de plats au menu.
  • La matinée devrait commencer par une charge, et pendant la journée il devrait y avoir des jeux en plein air.
  • Trempez votre enfant, ne pas éviter de marcher dans l'air frais, visitez les bains. L'élimination des toxines est parfaitement effectuée avec de l'eau potable lourde.

Augmenter l'immunité dans 3 ans devant la maternelle.

L'amour est ce qu'un parent adulte peut donner à son bébé à tout moment, et ce sera le meilleur remède contre les infections. Lorsque l'enfant se sent bien, chaud, le jardin d'enfants n'a pas peur de lui, il ne sera pas malade et le stress n'est pas menacé.

Assurez-vous de commencer la journée avec une charge, donnez plus de vitamine C et de baies fraîches, de légumes, de fruits. Le repos et les jeux actifs alternent, vous devez absolument vous promener pour des vacances fraîches.

Veillez à suivre les règles d'hygiène personnelle. Après chaque promenade dans la rue, visitez les toilettes et apprenez aux enfants à se laver les mains.

De plus, lorsque l'enfant ira à la maternelle, la période d'adaptation commencera. C'est une période stressante pour un enfant. Soyez attentif à votre enfant et essayez de ne pas le contrarier, parlez-lui et essayez de maintenir un mode de vie sain. Il faut que l'enfant soit plus heureux.

Nous renforçons l’immunité de l’enfant après une maladie.

Après une maladie, le système immunitaire est faible et il y a un risque de retomber malade. Honnêtement, mon enfant et moi avons été très, très tourmentés lorsque nous avons réussi à tomber malade 2 ou 3 fois en un mois. Vous pouvez le jeter parce que les virus et les bactéries sont devenus plus agressifs, comme beaucoup le disent aujourd'hui, mais pas tous, en fait.

Vous devez suivre quelques règles simples et aider le corps à retrouver sa force.

  • Ventilez les pièces de la maison, effectuez un nettoyage humide, essuyez la poussière.
  • Suivez l'hygiène de l'enfant à la maison et en promenade, afin de ne pas reconstituer les "réserves" de virus et de bactéries pathogènes.
  • Vous devez boire plus de liquides, bien manger, manger moins sucré, frit, gras, farineux.
  • Une bonne humeur affecte grandement la force de défense de l'organisme. Utilisez donc des jeux actifs que le bébé aime.
  • Avant d’aller dans des lieux publics, y compris un jardin d’enfants ou une école, colorez le nez avec une pommade du type «viferon». Mais pas plus de 2 semaines, cela suffit.

Pour résumer.

Maintenant, nous voulons prendre un petit résumé. Ce qui est immunitaire, je pense que c’est compréhensible, vous devez comprendre que dès la naissance, le système immunitaire est très faible et qu’il n’est qu’apprentissage.

Par conséquent, veillez à allaiter un enfant dès la naissance, cela augmentera considérablement son immunité.

Observez également le microclimat «correct»: température de l'air - environ 19 degrés, humidité de l'air - 50-70%. Et juste comme ça.

En aucun cas, ne confondez pas l'enfant, habillez-le comme vous vous habillez, assurez-vous simplement qu'il ne fait pas froid.

Tempérez le bébé dès le début de sa vie, marchez, aérez plus souvent la crèche.

Ne donnez pas pour augmenter l'immunité des remèdes populaires contenant des composants allergènes. Si vous n'êtes pas sûr de la réaction, donnez la dose initiale, qui est 3 à 5 fois inférieure à la posologie prescrite. Si aucune manifestation négative n'apparaît pendant la journée, vous pouvez donner le remède.

Et n'oubliez pas de faire toutes les vaccinations nécessaires. Nous-mêmes avons souvent entendu des critiques très négatives sur les vaccinations. Mais il s’agit d’une augmentation de l’immunité et d’un renforcement important.

Dans tous les cas, l'enfant sera malade plus souvent qu'un adulte. Задача родителей будет состоять в том, чтобы помогать организму самому бороться с болезнью, контролировать состояние малыша и делать все, чтобы максимально быстро восстановить организм после болезни.

Давайте ребенку витамины, лучше если они будут натуральными. Если нет возможности, то можно в аптеке приобрести соответствующие витамины Вашему возрасту.

На этом у нас все, оставляйте свои комментарии ниже, присоединяйтесь к нам в Одноклассниках и оставайтесь с нами, дальше будет еще интереснее.

Pin
Send
Share
Send
Send