Conseils utiles

Fabrication de fils à la main (laine de chien, laine de mouton)

Pin
Send
Share
Send
Send


A. Saponenko U. Saponenko

La laine est un fil qui comprend les opérations suivantes: lavage, séchage, peignage, filage, torsion.

Dans un premier temps, la laine de mouton doit être lavée, car beaucoup de saleté s’y accumule pendant le temps que l’animal passe au pâturage et à l’écurie.

Il n'est pas interdit de laver la laine après la tonte, mais il est préférable de laver le mouton non tondu avec du savon (dans ce cas, il sera plus facile de traiter la laine à l'avenir). Lavez les moutons à l'eau tiède dans une baignoire ou une baignoire. Les savons n'épargnent pas. Si le manteau est très sale, changez l'eau plusieurs fois. Terminez le bain en rinçant. Cette procédure s’effectue par une chaude journée ensoleillée afin que le mouton n’attrape pas froid. Après que l'animal soit bien essuyé et laissé sécher. Ensuite, passez à la coupe de cheveux. Si les brebis ne sont pas baignées devant elle, la laine doit être lavée avec du savon à lessive à la fin du travail, de préférence préalablement trempée. Lors du processus de lavage, l'eau doit être changée souvent, de sorte que la laine puisse «fuir» avec le liquide égoutté. Pour éviter cela, «jetez» la laine sur un tamis ou dans un panier en osier. Rincer la laine à la fin, laisser égoutter et sécher.

Il est nécessaire de bien sécher le manteau. En été, cela se fait au soleil et en hiver, sur un poêle ou à la vapeur.

Peignage

Le peignage est nécessaire pour que les cheveux deviennent homogènes, sans lambeaux, alors la filature sera plus facile et le fil deviendra meilleur. De plus, il est rayé immédiatement après séchage, car la laine absorbe bien l'humidité.

Pour le peignage, on utilise deux paniers, chacun constitué d’une planche munie d’un manche et de dents en métal courbées vers le manche. Ils prennent de la laine (environ une poignée), la distribuent uniformément sur toute la surface dentelée de la brosse et la peignent en étant assis, plaçant le panier avec de la laine sur le genou avec les dents relevées, en déplaçant l'autre brosse comme indiqué à la Fig. 2. Retirez la laine des brosses comme suit. Les brosses sont tournées de manière à ce que leurs poignées se superposent et «peignent» la laine avec la brosse supérieure à partir du bas.

La filature est la formation d'un fil de laine. Ils le font à l'aide d'un fuseau, d'une roue à rotation automatique avec commande au pied ou de roues à rotation électrique.

La méthode de rotation de la broche est la plus difficile à réaliser. Et c’est bien si, en plus du fuseau, la maison de la grand-mère a aussi un peigne pour les jambes (pour le fil). La laine est attachée à la crête au niveau de la tête d'une personne assise. Une broche est prise dans la main droite, ils commencent à la faire tourner dans le sens des aiguilles d'une montre entre le pouce et l'index, tout en pinçant et alimentant la broche, qui sera simultanément tordue en un fil

Fig. 4. Broche pour filer la laine

Fig. 5. Broche pour tordre les filets

Pour plus de commodité, vous pouvez suspendre la broche à un fil d'une longueur de 20. 30 cm L'épaisseur du fil dépend du nombre de laine pincée - plus vous pincez, plus le fil est épais. Pour plus de résistance, le fil de la canette est inséré dans le fil, en tordant la laine.

Lorsque vous filez sur une roue à rotation automatique, le travail consiste à introduire uniformément la laine dans le trou du dépliant.

Twisting (torsion) - l’entrelacement de plusieurs fils. Cette opération est à nouveau effectuée à l'aide d'une broche ou d'une roue à rotation automatique. De plus, la broche est spéciale nécessaire et faites-la tourner dans le sens anti-horaire, en tenant dans sa main droite, et en tenant le fil avec sa gauche. L'apprentissage est beaucoup plus facile sur une roue à rotation automatique: ils connectent deux fils, les fixent sur une bobine et "font" démarrer la roue à rotation automatique.

Tout d’abord, les cheveux coupés doivent être triés en éléments propres (sans bardane, sans débris et sans pollution), encrassés et contaminés. La laine qui doit être nettoyée est démontée en éliminant les impuretés, les décharges et autres déchets "non standard" à la main.

La laine tondue d'un mouton est lavée dans un bassin émaillé dans de l'eau tiède à 30 ° C (sans savon, sinon elle va se dessécher), puis lavée à plusieurs reprises. La laine n'est pas frottée, mais seulement essorée à la main, triant lentement couche par couche. Aucun détergent ne peut être utilisé! Il est plus pratique de presser la laine au dernier rinçage dans la centrifugeuse de la machine à laver. Séchez-le dans la pièce en étalant une fine couche sur un chiffon, une bâche.

La laine lavée et séchée est cueillie et peignée sur un peigne en métal à dents longues.

Il est bon de peigner la laine avec les mêmes brosses que celles utilisées dans les filatures pour nettoyer les rouleaux et les tambours des cardeuses. Le pinceau est une petite plaque rectangulaire (bloc) avec un stylo.

Un tissu caoutchouté avec des crochets est fourré sur le tableau.

Assemblage de rouet électrique:

1 - entraînement "à filer", 4 - unité de démarrage, 3 - rhéostat intermédiaire,

2 - entraînement principal, 5 - moteur

Lors de la filature, la laine peignée est ramassée en remorques et attachée à un support convenable, où il est facile de la cueillir avec la portion nécessaire et de la laisser passer dans le fil.

Il y a 10 ans, en banlieue, il était possible d'acheter des rouets électriques dans les magasins Svet. Mais ces rouets, à la honte des concepteurs, ne conviennent que pour joindre et tordre des fils, ainsi que pour décorer des vitrines de magasins.

Par conséquent, pour filer la laine de mouton, le lapin et le duvet de chien, je devais inventer mon propre rouet électrique, que je propose aux lecteurs.

Le rouet est constitué d’une base de contreplaqué de 10 mm sur laquelle sont montés un moteur électrique (d’une machine à coudre), un entraînement intermédiaire et principal et une unité de filature (broche avec dépliant et dévidoir). Le moteur est connecté au réseau via un rhéostat, ce qui permet de contrôler en douceur la vitesse de rotation de l'unité de filature. Entre le moteur et l’entraînement intermédiaire, ainsi qu’entre les entraînements intermédiaire et principal, la rotation est transmise par des courroies trapézoïdales, et de l’entraînement principal à la bobine et à la broche par une courroie en fil de lin torsadé. Un fil kapron convient également, mais il se casse souvent. Le fil est tiré avec une croix pour faire tourner et pour tordre les fils - en les croisant dans un plan horizontal. La courroie est tendue en déplaçant la broche. Lors de la fabrication des broches, des flyers et des bobines, respectez les dimensions indiquées à la fig. 2

Parfois, les cheveux secs ne filent pas bien, il faut ensuite les peigner à nouveau, en les lubrifiant légèrement avec de l'huile pour machines à coudre. (L'huile est appliquée avec une plume.)

Avant de teindre, afin d'obtenir un ton uniforme et brillant, le fil est lavé à fond - sinon le colorant restera étendu de manière inégale. Mais d’abord, le fil destiné à la teinture est torsadé en fils de l’épaisseur qui sera nécessaire pour un travail de tricotage ultérieur. Ensuite, les fils obtenus sont enroulés (100 g chacun, pas plus), à la manière d'un lasso qui, à quatre ou six endroits autour du cercle, n'est pas étroitement lié avec des fils de laine.

Pour laver 1 kg de fil, un morceau de savon à lessive est nécessaire. Il vaut mieux ne pas utiliser de lessive en poudre. Pour une raison quelconque, cela change la structure du pelage et il devient cassant. Le savon finement haché ou raboté est dilué dans de l'eau tiède pour faire mousser. Tous les morceaux devraient se dissoudre. Les fils sont lavés, en pressant légèrement et en mélangeant, mais sans torsion. Il ne vaut pas la peine de le frotter vivement, de le tordre fortement et de le tordre - les fils s'aplatiront et perdront leur peluche. L'eau en cours de "lavage" est changée plusieurs fois, en dissolvant de nouvelles portions de savon.

Si les fils, même après le lavage, conservent une teinte grisâtre, ils sont ensuite blanchis avant la teinture, sinon la couleur acquise ne sera pas nette et brillante. Pour cela, des écheveaux de 20. 30 minutes sont légèrement bouillis dans une solution de savon pour bébé et assurez-vous que l'eau recouvre complètement le fil. Après le lavage et l’ébullition, les rinçages sont rincés à l’eau tiède afin que le savon se détache complètement. Laver et teindre les fils dans un récipient émaillé.

Pin
Send
Share
Send
Send